Accès au contenu

 

DON DU SANG

A petits pas symboliques!

C’est une décision symbolique que vient de d’annoncer Marisol Touraine : symbolique parce qu’un verrou va effectivement sauter (les homosexuels ne seraient plus systématiquement interdits de don du sang) ; mais symbolique aussi   car les conditions des 12 mois d’abstinence rendent la décision toute virtuelle : y aura-t-il des candidats pour le don du sang dans ces conditions ?

Bref le difficile exercice entre préserver la sécurité et ne pas discriminer.

Nous demandons que l’on abandonne la notion de population à risque pour la prise en compte des comportements à risques, que ce soit pour les homosexuels comme pour les hétéros.

L'exemple des pays qui ont ouvert le don du sang avec des délais raisonnables devraient pourtant rassurer: depuis 2007, l'Institut portugais du sang (IPS) a décidé par exemple de mettre fin à l’exclusion des homosexuels pour le don du sang. Désormais, les mêmes précautions sont demandées aux donneurs homosexuels et hétérosexuels. C’est notre demande et nous serons attentifs dans les mois à venir au suivi de ce que le ministère désigne comme la première étape d'un processus.