Accès au contenu

 

IRAKURRI _IRUÑARRI

 

Rendez-vous Bayonne nord, 8h30mn

dénivelé 850m, 6h, 2 sapins, mais attention à la descente dans la forêt, chemin peu visible, beaucoup de feuilles...

Après cette randonnée, vous serez incollables sur les cromlechs, dolmens et menhirs que nous indiquent des bornes tout au long du parcours.

 

Nous rejoignons le village d'Ezkurra par l'autoroute jusqu'à la frontière ; nous prenons la sortie de l'aéroport et nous remontons

la Bidassoa par la N-121-A, nous sortons à Santesteban et nous roulons sur la N-170 jusqu'au village où nous nous garons.

 

Juste au dessus du fronton à gauche, nous prenons une ruelle pavée qui monte vers le nord-ouest, nous passons devant l'église, puis devant le cimetière. Nous montons jusqu'à une grange et nous tournons à droite et tout de suite à gauche. Nous continuons la piste qui monte à droite jusqu'à un lacet à gauche : une sente à droite nous guide jusqu'au premier site « Aztun » où nous découvrons un dolmen à l'angle d'une grange en ruine. (30mn). Un chemin vers l'ouest nous ramène vers la piste quittée plus tôt.

Après trois lacets, nous la quittons et nous engageons dans la forêt de hêtres, où d'autres sites sont implantés. Il y a beaucoup de feuilles, ce n'est pas toujours facile de marcher. 

Nous rejoignons une clôture, nous la franchissons une première fois et nous la franchissons à nouveau de l'autre côté, nous la remontons sur la gauche jusqu'à son extrémité ; nous trouvons alors de gros points rouges qui nous amènent vers le haut, direction N-O, à une zone herbeuse où ce sont des piquets balisés blanc/bleu et toujours ces traces rouges qui nous orientent vers un passage canadien : nous sommes au pied de l'Irakurri, sur notre gauche. Nous le gravissons et si le temps le permet nous pouvons voir la baie de San Sébastien, las Penas de Aya, L'ermitage du Mendaur... (2H)

Nous redescendons par le même chemin jusqu'au col d'Ezkain et nous nous engageons sur une piste vers l'est ; nous laissons à gauche un petit sommet, jusqu'au col d'Olegi, l'Irunarri est en vue, nous montons (2h 45mn). Au sommet, une sculpture d'un randonneur accompagné par son chien.

Nous redescendons et nous prenons une route à gauche qui mène à des antennes. En contre-bas à droite, nous apercevons un menhir, de près de trois mètres de haut. (3h15mn). De là, nous suivons une piste qui suit une ligne de haute tension et nous faisons une halte pour le pique-nique.

Nous repartons en suivant la même piste jusqu'à une autre piste qui la coupe, nous prenons à droite jusqu' à une grange en ruine  ; on contourne le mur de pierres en face par le bas direction ouest, jusqu'à une maison en ruine : attention la descente, très raide, n'est pas facile, nous suivons un large fossé (piste ?) très raviné, beaucoup de feuilles et d'humidité... les bâtons ne sont pas de trop.

Nous continuons jusqu'à un ruisseau que nous laissons à gauche : un petit sentier nous mène à un portail métallique ; nous le suivons  ; nous arrivons à une piste que nous prenons à droite, arrivés à une bergerie, nous nous engageons sur un sentier à droite en contrebas qui nous mène à un ensemble d'habitations, en haut du village que nous rejoignons en s'orientant vers le sud-ouest (6h).

 

              Catherine, Françoise, Jean-Paul et Thierry