Accès au contenu

 

L'HAUTZA VIA TREMPETTA

autza-3-1.jpg

Départ Saint Etienne de Baïgorry - 155m ; arrivée au sommet de l’Hautza à 1305m soit 1150m de dénivelé pour une longueur d’à peine 15 km en 6H30 pause comprise.

Possibilité de passer par les 2 sommets intermédiaires que sont l’Urrizpilota et l’Elhorriko Kaskoa ce qui mène le dénivelé total à 1404m. Dans ce cas, rajouter une heure au parcours initial, à voir selon la forme de chacun le jour de la randonnée.

Randonnée verdoyante et sylvestre d’abord française, puis espagnole. Le sommet de l’Hautza réserve toujours son petit effet de surprise auprès des courageux qui le gravissent pour leur première fois. Ne gâchez pas votre plaisir de la surprise en allant sur internet chercher des photos. Certains y voient le labeur de doux illuminés, d’autres d’adorateurs spirituels locaux ou encore d’ET, chacun y trouvera son compte selon sa propre sensibilité. Nous entamerons les 650 premiers mètres de dénivelé tels des funambules sur le filin que représente cette magnifique crête de Trempetta. S’il faut poser un peu les mains par endroits, ce chemin en balcon est à couper le souffle pendant 1H à 1H30 où nous serons suspendus au dessus de Saint Etienne de Baïgorry et plus largement au dessus de la plaine de Saint Jean Pied de Port. La vue à plus de 300° est à couper le souffle et en fait certainement l’une des plus belles crêtes du Pays Basque.

Un court répit à plat où paissent de paisibles pottoks et autres brebis nous mènera ensuite au pied de l’imposant Hautza dominant les lieux du haut de ses 1300m d’altitude. Juste avant, une forêt nous protègera des caprices d’Eole jusqu’au col d’Harrigorri qui marque le début de l’ascension finale vers le sommet par le versant sud-est.

En haut, le paysage à 360° est magnifique tant côté espagnol que français. Plein ouest, la Rhune et Penãs de Haya s’élancent au dessus de l’Atlantique. Au nord, le Buztanzelhay, le Gorramendi et les crêtes de l’Iparla sont très reconnaissables en dépassant de 200m tous les autres sommets alentours. Plein sud, c’est la porte grande ouverte sur la verte vallée des Aldudes. A l’est, l’omniprésente barrière pyrénéenne barre le regard avec sa myriade de sommets enneigés baignés par le soleil. Enfin, s’étirant du sommet, une large épaule déclinante s’étend d’une belle longueur plein ouest nord-ouest en une invitation à un décollage au dessus du Pays Basque. Elle offre une vue singulière et dégagée surplombant la plaine d’Elizondo en Espagne. Ca vaut assurément le détour.

Le retour se fera par une forêt qui nous conduira jusqu’au col d’Ispéguy pour ensuite rejoindre les voitures plus bas par le vallon du même nom.

Coupe vent obligatoire, bonnet et gants si les T°C prévues sont fraîches à glaciales, guêtres de rigueur si les conditions sont humides à neigeuses, n’oubliez pas que l’on atteint les 1300m d’altitude à l’arrivée et que nous sommes encore en hiver. Nous nous réservons la latitude de reporter ou d’annuler la randonnée si les conditions météorologiques sont jugées insuffisantes pour assurer des conditions de sécurité adéquates à la randonnée en groupe.

autza-2.jpg